De Moscou à la Maison blanche

J’ai commencé mon été sous de troubles auspices avec des livres que j’oublierai sans doute sitôt refermés. Lectures parallèles comme toujours.

Laissé en plan à la fin de l’automne, j’ai repris et terminé Une question d’orgueil de Pierre Assouline (lire Nids d’espions)

81FhLYujMmL

Mieux que l’histoire de Georges Pâquesce haut fonctionnaire français condamné en 1964 pour espionnage au profit de l’URSS, la rencontre inattendue entre l’auteur et son « héros » qui, au soir de sa vie, livre ses raisons…

Dans le même ordre d’idées, le bestseller de Ben Macintyre relève plus de l’enquête journalistique. Des faits, un récit, pas d’analyse psychologisante, même si on n’échappe pas à certains clichés, voire à certaines caricatures (la description des hiérarques du KGB est rarement flatteuse !). Passionnant évidemment.

71bw4w+FYQL

« On compte sur les doigts de la main les espions qui ont influé sur le cours de l’histoire.
Le héros de ce récit véridique, Oleg Gordievsky, est l’un d’entre eux.
Au début des années 1970, il entame une carrière prometteuse au sein du KGB mais, rapidement désillusionné sur la nature du régime, il est «retourné» par le MI6, le service secret britannique. En apparence, c’est toujours un officier de renseignement exemplaire, mais en réalité il est engagé, corps et âme, au service du Royaume-Uni. Nul ne le sait parmi ses maîtres russes, qui assurent son ascension régulière dans la hiérarchie toute-puissante des «hommes de l’ombre». Jusqu’au jour où quelques soupçons commencent à naître dans leur esprit… Hasard? Calcul? Trahison?
Rappelé à Moscou sous prétexte d’une nouvelle promotion, il en vient à penser que ses jours sont sans doute comptés.
Par un beau soir d’été 1985, vêtu de gris à la mode soviétique, il arpentera incognito la Perspective Koutouzovski. Et ce sera le début d’une nouvelle aventure qui compose certainement l’un des épisodes les plus spectaculaires de la Guerre froide… » (Présentation de l’éditeur)

Reagan_and_GordievskyOleg Gordievsky (1938-) ici avec Ronald Reagan dans le Bureau ovale en 1987

En matière d’histoire vraie, celle que décrit Bob Woodward est tragiquement authentique.

« La présidence de Trump racontée de l’intérieur ? S’appuyant sur des sources exceptionnelles et des centaines d’heures d’interviews, Bob Woodward dépeint le quotidien d’une Maison blanche en proie aux décisions chaotiques, dont les conséquences bouleversent l’ordre mondial. Corée du Nord, immigration, Otan : une plongée vertigineuse au cœur du bureau ovale, tenu par l’homme le plus inattendu et imprévisible de l’histoire des États-Unis. »

61pLwQ0G5XL

Il faut absolument lire ce bouquin, chronique glaçante, terrifiante même, des années Trump, de sa campagne pour la candidature républicaine, puis de sa campagne présidentielle, de son accession à la Maison Blanche, de sa présidence erratique. Comme Macintyre, Woodward ne se met jamais en avant, pas d’effet de style, des faits, seulement des faits, fondés sur un grand nombre d’entretiens et d’enquêtes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s