Tous en choeurs

Voici ce que j’écrivais, le 23 mars 2017, dans un long papier (voir L’Absente) sur la politique culturelle :

« Il y a , dans toutes les couches de la population, dans toutes les classes d’âge, un besoin, un désir, une envie de Culture, qui peine parfois à s’exprimer, qui ne trouve pas toujours à s’assouvir dans l’offre qui est proposée (Le grand public).  

Mais pour répondre à ce besoin, il faut changer nos logiques de production et de diffusion de la culture.

Et commencer par le commencement : combien de lois sur l’éducation artistique, la culture à l’école  jamais suivies d’effet ? Une mesure simple, concrète, applicable partout et pour tous les écoliers de France : une heure de chant choral par semaine en CE 1 dans toutes les écoles. Tout y est : l’apprentissage de l’écoute, de la discipline, du respect du groupe, le partage d’une émotion musicale, un instrument que tout le monde possède et qui ne coûte rien – la voix -. De l’emploi pour des centaines, des milliers d’enseignants et de musiciens ».

Aujourd’hui, les ministres de l’Education et de la Culture annoncent : une chorale dans chaque école en 2019.

600x337_000_sf4t5

Il n’y a sans doute aucune relation entre le voeu que j’exprimais en pleine campagne présidentielle et la décision prise par les ministres aujourd’hui, mais je ne peux que me réjouir de voir enfin aboutir une idée que je porte depuis très longtemps – en fait depuis la fin des années 80, lorsqu’on m’avait confié la présidence de l’école de musique de Thonon-les-Bains, puis durant mon mandat de Maire-Adjoint chargé de la Culture – de 1989 à 1995 -.

Le chant choral a toutes les vertus… et aucune contre-indication ! C’est le meilleur apprentissage de la vie en société pour les petits comme pour les grands. Je me rappelle un séjour, en décembre 2005, à Helsinki, où j’avais été invité à suivre les épreuves du Concours Sibelius. Mon hôte, un honorable fonctionnaire du ministère finlandais des affaires étrangères, m’avait expliqué que tous les Finlandais faisaient partie d’une chorale, du plus jeune âge jusque bien après leur retraite. Lui-même appartenait à la chorale… de son étage au ministère !

Quand on voit le magnifique travail que fait la Maîtrise de Radio France, à Paris, et à Bondy, on peut être optimiste quant à la réussite de la décision de faire bientôt chanter ensemble tous les enfants de France…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s