La mort d’Anita

Coïncidence, j’étais à Milan lorsque j’ai appris hier la disparition d’une étoile filante, la cantatrice Anita Cerquetti, à qui Sylvain Fort a consacré ce bref et parfait hommage : http://www.forumopera.com/breve/anita-cerquetti-vient-de-mourir

Brève carrière, mais inoubliable. Un CD culte – surtout pour sa couverture castafioresque –  dont chaque air touche au coeur, une Norma, une Gioconda prodigieuses :

51s3AbcXyZL

C’est dans la maison de retraite des artistes de Milan qu’avait été filmé ce documentaire :

On ne sait que choisir, il ne faut pas choisir, mais tout écouter :

La représentation mythique de Norma, en 1958 à Rome, où Cerquetti avait du in extremis remplacer Callas :

2 réflexions sur “La mort d’Anita

  1. Merci, Jean-Pierre Rousseau,de cet hommage auquel nous sommes nombreux, je crois, à nous associer avec émotion. Car nous sommes nombreux à ne pas l’avoir oublié et à penser que ce météorite aura pour toujours une place tout à fait à part. Ce qu’elle laisse est une prodigieuse leçon de chant.
    Le documentaire où on la voit dans sa maison de retraite, interrogée par Carole Bouquet, est Poussières d’amour, du regretté Werner Schroeter. Il l’avait cherchée et retrouvée et, grâce à la vidéo, nous pouvons tous repasser avec elle ce moment inoubliable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s